Ride The Snake 2022 à Tignes : la vidéo !

C’était sans doute l’édition de Ride The Snake la plus aboutie. Après 4 ans d’absence forcée, Ride The Snake a frappé un grand coup pour son retour, grâce à un snake ultra créatif avec une multitude de lignes possibles.

Bâti le long de Grattalu, sur les hauteurs de Tignes Val Claret, le set up, long et varié, débutait par un hip à gauche ou par deux rails avec un nole central. On entrait ensuite dans le vif du sujet avec des transitions, un craddle, un wall, un hip et un sombrero central. Le gros enchaînement de courbes final pouvait aussi se gaper. Fun à rider, hyper varié, le snake a comblé les attentes de Thomas Delfino:  » Gros travail de construction des shapers ! Brynild et son équipe ont produit quelque chose de vraiment créatif. C’était top de pouvoir rider avec tous les copains, toutes générations de riders confondues. » 

Toute la journée dédiée au shooting (le mardi, car la tempête avait rendu le snake impraticable le lundi), les riders ont enchaîné les runs, multipliant les combos. Gigi Rüf, Elio Fumagali, Séverin Van Dermeer, David Djite, ou encore Elio Fumagali ont particulièrement su tirer profit du Snake. Ce genre de set up sied bien à leur style de ride, et ils ont vraiment cherché des lignes originales tout au long de la journée.  

Un peu plus tard dans l’après midi, Hugo Serra, Lloyd et Spencer Frize ou encore Lucas Cornillat et Lenny Oliver se sont amusés à gapper au dessus de la courbe finale, le tail du snake.

Snake Charmers 

Ce sont finalement Lenny Oliver et Hugo Serra qui ont été nominés pour le titre de « Snake Charmer » par tous les autres riders, ce qui a donné lieu à une ultime battle avec deux runs sur le wall.  Une battle très serrée, mais c’est finalement Lenny Oliver qui a soulevé le trophée du Snake Charmer. 

Lenny : « C’était une journée parfaite. Je suis hyper heureux que les autres riders aient apprécié ma manière de rider ! Le snake était fou, il y avait tellement de manières de le rider. Je me suis vraiment amusé sur le wall et le hip. Si j’avais eu plus de temps, j’aurais essayé de m’approprier davantage le tail du snake, mais Hugo l’a fait parfaitement donc pas de soucis ! »

Hugo :  » Pas si simple de gaper la queue du serpent, j’ai failli me faire mordre ! En fait, il faut un peu de temps pour parvenir à bien exploiter le snake, et ensuite tout s’aligne et c’est parfait. Il faut bien gérer sa vitesse, ses enchaînements pour que tout soit fluide. Pour moi qui aime bien rider les transitions, c’était le top ! 

GALERIE PHOTOS


Winter Pro : Nouveautés snowboard 2023 !

Winter Pro : Nouveautés snowboard 2023 !

3 jours, 45 marques, 50 centimètres de neige fraîche à la Rosière, une petite vingtaine de riders pro et surtout le staff de plus de 130 magasins pour en profiter… Le Winter Pro, évènement professionnel de tests de snowboards a tenu toutes ses promesses. La météo a joué le jeu à fond en livrant une belle dose de neige fraîche, suivie de deux journées ensoleillées. De quoi donner envie de tester en exclusivité l’éventail de boards 2023 proposées sur le village d’exposants au pied du télésiège des Roches Noires.

1623 tests ont ainsi été enregistrés tout au long de l’event…

Si vous n’étiez pas là, on vous fait un petit tour d’horizon des nouveautés snowboard 2023 incontournables !

CAPITA 2023 SCOTT STEVENS – CAPITA MEGA SPLIT ET UNION CHARGER

CAPITA

Changement de noyau général sur l’ensemble de la gamme, qui évolue vers des noyaux plus légers. Bon nombres de boards deviennent ainsi plus agiles et réactives comme la Super DOA et le Black Snowboard of Death.  Un nouveau split, inspiré du shape de la Mega Merc, fait une arrivée remarquée, l’ultra légère Mega Split ! 

Et aussi :  Nouvelle collaboration entre Scott Stevens et Zero Skateboards sur sa board éponyme, véritable condensé du spirit Capita avec cette personnalité skate ultra active et poppy. 

UNION

La nouvelle Ultra, une fixation très souple avec beaucoup d’amorti qui conserve de la fermeté sur la partie extérieur pour une meilleure transmission de l’énergie à la planche. 

Et aussi : La nouvelle Charger, une fixation de splitboard légère avec un système ultra rapide et pratique. 

ROSSIGNOL

La nouvelle Escaper, une planche de splitboard ambiance freerando, plus accessible aussi bien techniquement que financièrement. Approche fun et grand public du split ! 

L’Evader (déclinée en Soulside pour les femmes), une board polyvalente super accessible, basée sur un profil plus cambré que ce que l’on trouve habituellement sur ce type de planche d’entrée de gamme 

Et aussi: Une nouvelle mouture de la célèbre XV, avec une prise en main plus rapide et un toucher de neige plus fluide sans que cela modifie sa personnalité attaquante.

AMPLID

Terminées les Paradigma, Creamer, Lovelife, les anciennes all mountain disparaîssent au profit de la nouvelle série Singular et Singular twin, avec des planches pêchues en carving et à l’aise en toutes neiges, déclinées en différentes tailles unisexes. (Singular de 144 à 166 et Singular twin de 143 à 158).

Et aussi : La nouvelle Wasabi intègre le quiver Future Shapes, en s’inspirant de la Souly Grail pour en offrir une déclinaison spéciale petits gabarits en 142. A l’inverse la Big Kahuna cible les grands gabarits de plus de 90 kilos qui veulent carver et s’amuser. 

SLASH

Nouveau shape pour la célèbre ATV de Gigi Ruf, avec un shape updaté, intégrant une nouvelle spatule. Un peu plus large, un peu plus joueuse et avec plus de pop, elle renforce  sa sensibilité freestyle.

Et aussi : L’Happy Place, board centrale de la gamme, bénéficie de plus petites tailles.

NIDECKER

Grosse nouveauté cette année sur les fixations, avec l’arrivée de la fixation rapide Supermatic. Ce système inédit à double entrée se chausse sans avoir besoin de toucher la fixation et s’annonce comme encore plus pratique et rapide que tous ceux mis au point jusqu’à présent. 

Et aussi : Refonte complète de la gamme de boots, avec une construction sans coutures légèrement asymétrique, un excellent maintien du talon, une tige arrière injectée résistant à l’abrasion. 3 modèles sont proposés dont une boots de split-freeride avec Storm cover sur le dessus du pied.

BATALEON

La ThunderBolt s’inspire de la Thunder pour en proposer une version surboostée, plus énergique avec une vraie montée en performance. 

L’Evil Twin possède aussi sa mouture vitaminée avec l’Ewil Twin +, dont le noyau a été évidé en spatule et rempli d’uréthane pour améliorer l’amorti. 

Et aussi : La Goliath +, conçue pour les excellents riders à qui elle propose une version explosive de la Goliath pour monter le niveau ! 

K2

Grosse nouveauté sur la gamme Landscape qui regroupe désormais 6 boards freeride dont les nouvelles Passeport et Antidote, des planches unisexes avec des tailles pour tous les gabarits. La Passeport s’annonce plus douce dans l’approche alors que l’Antidote vient remplacer la Manifest Team, et mise sur des spatules 3D concaves. 

LIB TECH

La Rasman s’inspire du pilier de la gamme, la Travis Rice, pour en proposer une version plus polyvalente et grand public. 

La Double Dip propose un apport résolument moderne avec un twin de pow qui se révèle aussi accrocheur sur piste.

Et aussi : La TRS voit ses inserts surélevés avec une plateforme bambou, la Skunke Ape gagne un nose pointy et la N°43 a subi un lifting au niveau du shape. 

GNU

La Banked Country bénéficie pour 2023 d’une version split, tandis que les filles randonneuses pourront chausser le pro modèle de Barrett Christy en version splittée, la Barrett Split. 

Et aussi : La 4×4, nouvelle board de Forest Bailey résolument plus freeride, tandis que la 

Free Spirit des girls bénéficie d’un petit changement de shape. 

NITRO

La Pantera nouvelle génération vient mettre un coup de frais au carving avec un nouveau shape : spatule square, tail en demie lune peu marquée, 15mm de setback… Plus moderne, plus centrée, à tester absolument.

La nouvelle Karma, l’équivalent de la très directionnelle Banker, propose ses sensations de carving précis et radicales aux demoiselles. 

Et aussi : Nouvelle venue dans le Quiver, la Dinghy, une 155 mid wide qui remplace la Fusion et fait le lien entre la Banker et la Squash pour une utilisation piste et pow.

YES

Powder party et tricks en perspective avec la Warca, une backcountry compacte, qui se prend relativement courte pour profiter de ses spatules joueuses. Active, fun et à l’aise en poudreuse, elle amène un feeling moderne. 

JONES

Attention grosse nouveauté avec l’arrivée de la Tweaker, qui amène Jones sur un terrain encore inexploré jusqu’ici, et très freestyle. La Tweaker part sur un feeling très jib, mini shred encore inédit pour Jones.

BURTON 2023

BURTON 

Nouvelle venue en 2023, la Territory Manager vient agrandir la série Family Tree avec encore une nouvelle nuance du ride tout terrain.

Et aussi : La tendance unisexe se confirme notamment sur la série Family Tree avec des petites tailles proposées aux demoiselles : c’est plus de choix de midèles, mais toujours avec des constructions adaptées à leur gabarit. 

RIDE

Bienvenue à la Shadowban, une nouvelle freeride puissante et compacte, avec un carving racé et beaucoup de performance dans l’action. 

Et aussi : La nouvelle Peace Seeker est quant à elle sur un feeling plus ludique, avec beaucoup de vivacité, pour un ride tout terrain ultra fun. 

RIDE 2023

ROME

La tout terrain Ravine fait des émules, et la Ravine Family s’annonce comme incontournable en 2023 : la Ravine Women propose les sensations en courbe et l’aisance en toutes neiges de la Ravine pour les demoiselles. La Ravine Select monte quant à elle en gamme et en niveau pour une perf’ accrue.

BOREALIS

Nouvelle version de l’Artefact, la board de Clément Bochatay, rider du Freeride World Tour,  qui propose une belle synthèse du savoir faire de Borealis. 

SALOMON

Nouvel ajout dans la série HPS pour Wolle Nyvelt, avec un Fish super polyvalent, créé pour rider en poudreuse, en toute neige et même sur piste !

Et aussi : High Path, un nouveau modèle très freeride, un peu plus directionnel qu’une Assassin, fait pour avaler de la pente et engager en toutes neiges. 

GOOD BOARDS

Nouveau shape pour la Reload, une all mountain directionnelle, qui adopte un léger rocker en nose et tail, une construction premium avec des matériaux solides et performants.

Nouvelle board dans la collection 22/23, la Pez est la rencontre d’une board de carving et d’une board freeride. Full camber avec un swallow tail, de la puissance sur piste/carving et une déjauge ultra facile lors des jours de pow.

GOOD BOARDS – Reload et Pez

PHOTOS D’ACTION : Perly

Natural Selection 2021

Natural Selection 2021

NST 2021

Natural Selection Tour

Robin Van Gyn & Mikkel Bang
remportent la finale
du Natural Selection Tour 2021

Mikkel Bang© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Travice Rice, Liam Griffin et Carter Westfall ont réussi un pari incroyable, organiser deux étapes qualificatives du Natural Selection à Jackson Hole et Baldface pour achever la tournée en Alaska dans les montagnes Tordrillo à une centaine de kilomètres au nord-ouest d’Anchorage. 

Liam Griffin, COO et co-fondateur du Natural Selection nous explique :
« Toute la saison a été une progression logique pour le backcountry freestyle. Nous avons commencé à Jackson avec un parcours super bien ficelé et des modules construits sur mesure. Ensuite, direction la Colombie-Britannique où les riders ont eu deux jours pour repérer les lieux et construire eux-mêmes les obstacles. Et enfin, nous terminons en Alaska où tout est à portée de vue et 100 % naturel. »

Carter Westfall, le CEO du Natural Selection relève quant à lui l’importance des partenaires de l’événement :
« Cet événement n’aurait jamais été possible sans le soutien de nos partenaires, avec en tête YETI, Bronco Sport, HempFusion et Backcountry. Merci aussi à Red Bull qui diffuse la compétition dans le monde entier. Par ailleurs, notre « Industry Alliance », qui regroupe plus de 15 marques bien établies telles que Union Binding Co, Oakley, Lib Tech et Burton, a apporté un soutien financier, mais aussi les ressources marketing nécessaires pour générer un tel engouement autour du NST. Nous apprécions vraiment le soutien de tous nos partenaires, car sans eux, cet événement n’aurait pu avoir lieu. »

Travice Rice exprime sa satisfaction : « Nous y sommes enfin. L’Alaska offre les plus belles options et les meilleures possibilités d’expression pour le backcountry freestyle. Ici, on place la barre à un niveau plus haut. Pour moi, c’était un rêve d’amener un tel événement jusqu’en Alaska. Et nous avons pu le concrétiser grâce au soutien de l’incroyable communauté des sports d’hiver d’Anchorage, Girdwood et au-delà. »

 

La progression des compétitions en trois étapes :

1 – Yeti Natural Selection
Lieu : Jackson Hole – Wyoming – USA
Date : 3-9 FÉVRIER 2021
CONCEPT : Freestyle Backcountry, modules construits sur mesure

Résultats hommes :
1er mark Mc Morris
2nd Ben Fergusson
3ème Mikkel Bang

Résultats femmes :
1ère Zoi Synnott
2nde Marion Hearty
3ème Hana Beaman

Anecdote : Marion et Victor De Le Rue ont voulu profiter de la fin de journée des qualifications pour rider le BC de Jackson Hole. En bons Français, ils sont passés sous les filets qui délimitent le domaine skiable, il se sont fait choppés par les Ski Patrols, et retirer leur forfait semaine qui devrait leur permettre de « profiter » de la station en attendant les épreuves finales le week-end suivant. Tous les riders de la compétition sont restés sur Jackson laissant nos deux gitans à l’abandon. Forcés de s’exiler dans une autre station pendant toute la semaine, ce n’est que le matin de la finale qu’ils ont été autorisés à reprendre leur ski pass pour accéder à la compétition. 

Marion termine seconde et se qualifie pour la finale en Alaska.

 

Replay Jackson Hole
https://www.redbull.com/fr-fr/live/natural-selection-tour-2021-jackson-hole-jour-un

 

2 – Bronco Natural Selection
Lieu : Baldface Valhalla – Colombie Britannique – Canada
Date : 21 MARS 2021
CONCEPT : Self construction des modules par les riders

Résultats Baldface Valhalla
1er Chris Rasman
1ère Robin Van Gin

Une épreuve assez proche des shooting que l’on peut faire en BC.
Les riders deux jours pour répéter leur ligne dans la face et construire leurs kickers par leur propre moyen.
C’est Chris Rasman et Robin Van Gyn qui auront le mieux préparer et ridé leur set up, s’offrant ainsi une place pour la finale pour Tordrillo Mountains.

Replay Baldface
https://www.redbull.com/fr-fr/live/natural-selection-tour-2021-baldface-canada 

3 – Tordrillo Mountain Lodge Natural Selection
Lieu : Jude Lake – Alaska – USA
Date : 16 AVRIL 2021
CONCEPT : 100% naturel

À noter : Marion Haerty, seconde à l’épreuve de Baldface n’a pas pu se rendre sur la finale à cause des restrictions de voyages imposées par la pandémie. Ce sera Hana Beaman, 3ème de l’épreuve qui s’envolera en Alaska pour remplacer Marion. Robin Van Gyn et Mikkel Bang remporte la finale d’ édition 2021 du Natural Selection Tour.

Replay Alaska
https://www.redbull.com/fr-fr/live/natural-selection-tour-2021-tordrillo-mountain-lodge

Replay Jackson Hole – Jour 2
https://www.redbull.com/fr-fr/live/natural-selection-tour-2021-jackson-hole-jour-2

Zoi Synnott© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Robin Van Gyn© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Mikkel Bang© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Ben Fergusson© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Ben Fergusson© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Ben Fergusson© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Chris Rasman© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Hana Beaman© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Mikkel Bang© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Robin Van Gyn© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Les participants au Lodge© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Audi Nines 2021 – Crans Montana

Audi Nines 2021 – Crans Montana

Audi Nines
Présenté par Falken
Crans Montana Suisse – 7-10 avril 2021

Photo : © Fischi

Pour l’édition 2021, l’organisation du Audi Nines à choisi un nouvel emplacement sur le  glacier de la Plaine Morte, une cuvette au centre de laquelle a été construit un complexe de tables/quarter/spine…  un truc indescriptible mais super chouette, finement sculpté et agencé de façon à être ridé des deux côtés.

44 riders (Ski et snowboard) ont été sélectionnés pour participer… et juger !
C’est la grande nouveauté de cette année, les riders sont récompensés par leurs confrères, tout le monde est juge et l’ensemble des participants votent qui sera élu : « Ruler of the Week », « Most Creative Rider » et qui remportera le « Best Trick ».

 

Photo : © Fischi
Photo : © Fischi
Anna Gasser Photo : © Tanguy Henrijean
Andre Höflich – Photo : © Fischi

Markus Keller & Andre Höflich – Photo : © Theo Acworth

Résultats :

Snowboard Women
Best Trick: Tess Coady (AUS), Switch Backside 900
Most Creative Rider: Tess Coady (AUS)
Ruler of the Week: Tess Coady (AUS)

Snowboard Men
Best Trick: Boris Mouton (SUI), Thin Inrun to Ball to Backflip
Most Creative Rider: Patrick Hofmann (SUI)
Ruler of the Week: Sebbe De Buck (BEL)

#audinines
#Crans Montana
#actsnowboarding 

Red Bull « INFINITE LINES »   3-4 avril 2021 – Avoriaz

Red Bull « INFINITE LINES » 3-4 avril 2021 – Avoriaz

Red Bull Infinite Lines
Avoriaz – 3-4 avril 2021

C’est Avoriaz qui fût retenu par Red Bull pour accueillir le nouvel événement de la marque autrichienne, le Red Bull Infinite Lines.

Le concept est le suivant, 12 skieurs et 12 snowboarders sont invités par Mathieu Crépel et Julien Lange pour participer à un contest de freestyle backcountry dans la combe du Fornet, à la frontière Suisse des Portes du Soleil.

 

À l’origine l’événement devait être ouvert au public et aux médias, mais la crise sanitaire et la préfecture en ont décidé autrement.

Heureusement, une tenue à huit clos était autorisée, sans public ni média, avec un protocole sanitaire renforcé et moins de 100 personnes durant la compétition. Un peu contraignant pour l’organisation et la station surtout quand il faut attendre le dernier moment pour construire un snowpark géant.

  

À l’origine, le contest se déroulait sur deux jours, les qualifs le samedi et les demie-finales et la finale le dimanche. Mais la météo en a décidé autrement. Le samedi avait pourtant bien débuté, un beau ciel bleu, pas trop de vent et un petit amas de nuages bloqué sur la frontière Suisse.   
Évidemment, le vent a tourné, les nuages ont débordé sur notre combe, la visibilité s’est réduite à cinq mètres, la neige s’est transformée en glace, résultat : les qualifs sont annulées.

  

Tout est reporté au dimanche, le planning de la journée est remanié, les équipes de production sont sur les dents, « il faut gagner cinq secondes sur chaque run pour rester dans le timing » et espérer que le drone fonctionne toute la journée.

 

À l’origine… (c’est la dernière fois), les équipes de HO5 Park dirigé par Xavier Marcou devaient construire les modules sur une période de trois semaines avec une dizaine de shapers, mais la préfecture et la météo en ont décidé autrement.

Ce sont finalement 7 personnes sur une durée de 15 jours qui doivent rattraper le temps perdu pour créer les dizaines de modules prévus, qu’ils soient en BC ou dans la zone du park.  

 

Pour le contest en lui -même, le concept est simple, deux riders s’affrontent sur le park (l’un après l’autre), le meilleur se qualifie pour se mesurer aux autres qualifiés jusqu’à la finale. 

Les juges prennent en compte la fluidité de la ligne, la qualité des tricks, l’engagement et la diversité des runs au cours des différentes battles.

 

À ce jeu là, c’est le tout jeune Lucas Cornillat, fils de Serge du même nom et légende du snowboard français, qui fort de ses années de boardercross en équipe de France a damé le pion à tous ses adversaires lors des épreuves qualificatives pour s’imposer en finale face à Victor Daviet avec un run créatif et engagé. 

 

Enzo Nilo monte sur la troisième marche du podium, tout comme Marion Haerty qui malgré de belles lignes s’est inclinée face à la nouvelle génération, Lucie Silvestre en tête et Noémie Equy (2nde).

 

En résumé, il est assez difficile de qualifier ce premier Red Bull Infinite Lines, c’est un mixte de freeride et de freestyle, de ski et de snowboard, de snowpark et de backcountry, un mélange entre le Line Catcher (rip) et Natural Selection avec un arrière goût de Ride The Snake.

  

Mais peu importe le terme qui lui sera attribué, il faut surtout saluer la performance des shapers, la détermination de la station d’Avoriaz et le courage des organisateurs pour avoir maintenu cet événement malgré les contraintes sanitaires.

  

On doit aussi féliciter tous les riders (même les skieurs 😉  d’avoir défoncé le spot pendant deux jours, c’était bon de vous voir évoluer ensemble avec autant de bonne humeur.  
Titouan Bartet, Eliot Pentecôte, Boris Mouton, Seb Konijnenberg, Juan Cachat, Mathieu Crépel, Enzo Nilo, Victor Daviet, Johann Baisamy, Nico Droz Marion  Haerty, Lucie Silvestre, Noémie Equy, Clémence Grimal

Pour ceux qui s’intéressent au ski, voici la listes des  participants :
Hommes : Jules Bonnaire (1ère  place) ,Hugo Laugier (2nde place), Léo Taillefer (3ème place), Antoine Adelisse, Oscar Mandin, Tim Sivignonn, Sam Favret, Kaditane Gomis.

Femmes : Jade Michaud (1ère  place), Manon Loschi (2nde place), Colin Ballet-Baz  (3ème place),  Lou Barin

 

La seconde édition du Red Bull Infinite Lines est a prévoir dans votre agenda de la saison prochaine, nous vous tiendrons informé de la date retenue dès que nous aurons l’information.

 

#redbullinfinitelines 
#avoriaz 
#actsnowboarding 

 

Victor DAVIET© David Tchag

Titouan BARTET© David Tchag

Titouan BARTET© David Tchag

Titouan BARTET© David Tchag

Juan CACHAT© David Tchag

Lucas CORNILLAT© David Tchag

Lucas CORNILLAT© David Tchag

Victor DAVIET© David Tchag

Sébastien KONIJNENBERG© David Tchag

Eliot PENTECÔTE© David Tchag

Enzo NILO© David Tchag

Enzo NILO© David Tchag

Boris MOUTON© David Tchag

Boris MOUTON© David Tchag

Marion HAERTY© David Tchag

Lucie SILVESTRE© David Tchag

Clémence GRIMAL© Dom Daher

© David Tchag

Podium snowboard Femmes : Marion HAERTY (3ème place), Lucie SILVESTRE (1ère place), Noémie Equy (2nde place)© David Tchag

Podium snowboard Hommes : Enzo NILO (3ème place), Lucas CORNILLAT (1ère place), Victor DAVIET (2nde place)© David Tchag

Participants snowboard  – Hommes

Lucas Cornillat

Lucas Cornillat

France

Victor Daviet

Victor Daviet

France

Enzo Nilo

Enzo Nilo

France

Boris Mouton

Boris Mouton

Suisse

Titouan Bartet

Titouan Bartet

France

Eliot Pentecôte

Eliot Pentecôte

France

Juan  Cachat

Juan Cachat

France

Sebastien  Konijnenberg

Sebastien Konijnenberg

France

Participants snowboard  – Femmes

Marion Haerty

Marion Haerty

France

Noémie Equy

Noémie Equy

France

Lucie Sivestre

Lucie Sivestre

France

Clémence Grimal

Clémence Grimal

Suisse

Une action tripartite

Red Bull

La marque autrichienne signe la création d’un nouvel événement freestyle backcountry ski & snowboard

Avoriaz

La station emblématique des Portes du Soleil accueille la  première édition d’Infinite Lines 

HO5 Park

Les équipes de H05 parks ont passé 15 jours sur le terrain pour réaliser le park  

Marion Haerty décroche son quatrième titre de Championne du Monde de Freeride !

Marion Haerty décroche son quatrième titre de Championne du Monde de Freeride !

C’est à l’occasion de l’épreuve du Freeride World Tour à Fieberbrunn dans le Tirol Autrichien que Marion Haerty remporte le titre de Championne du Monde pour la quatrième fois de sa carrière.

Après avoir dominé les deux épreuves Andorrines, sa troisième victoire en Autriche lui permet d’être courronnée Championne du Monde avant même d’avoir disputé l’épreuve de Verbier qui débute ce samedi 20 mars 2021.

Nous lui souhaitons bonne chance pour cette dernière épreuve dans la célèbre face du Bec des Rosses dont la partie supérieure varie entre 40 et 50° d’inclinaison !