Ride The Snake 2022 à Tignes : la vidéo !

C’était sans doute l’édition de Ride The Snake la plus aboutie. Après 4 ans d’absence forcée, Ride The Snake a frappé un grand coup pour son retour, grâce à un snake ultra créatif avec une multitude de lignes possibles.

Bâti le long de Grattalu, sur les hauteurs de Tignes Val Claret, le set up, long et varié, débutait par un hip à gauche ou par deux rails avec un nole central. On entrait ensuite dans le vif du sujet avec des transitions, un craddle, un wall, un hip et un sombrero central. Le gros enchaînement de courbes final pouvait aussi se gaper. Fun à rider, hyper varié, le snake a comblé les attentes de Thomas Delfino:  » Gros travail de construction des shapers ! Brynild et son équipe ont produit quelque chose de vraiment créatif. C’était top de pouvoir rider avec tous les copains, toutes générations de riders confondues. » 

Toute la journée dédiée au shooting (le mardi, car la tempête avait rendu le snake impraticable le lundi), les riders ont enchaîné les runs, multipliant les combos. Gigi Rüf, Elio Fumagali, Séverin Van Dermeer, David Djite, ou encore Elio Fumagali ont particulièrement su tirer profit du Snake. Ce genre de set up sied bien à leur style de ride, et ils ont vraiment cherché des lignes originales tout au long de la journée.  

Un peu plus tard dans l’après midi, Hugo Serra, Lloyd et Spencer Frize ou encore Lucas Cornillat et Lenny Oliver se sont amusés à gapper au dessus de la courbe finale, le tail du snake.

Snake Charmers 

Ce sont finalement Lenny Oliver et Hugo Serra qui ont été nominés pour le titre de « Snake Charmer » par tous les autres riders, ce qui a donné lieu à une ultime battle avec deux runs sur le wall.  Une battle très serrée, mais c’est finalement Lenny Oliver qui a soulevé le trophée du Snake Charmer. 

Lenny : « C’était une journée parfaite. Je suis hyper heureux que les autres riders aient apprécié ma manière de rider ! Le snake était fou, il y avait tellement de manières de le rider. Je me suis vraiment amusé sur le wall et le hip. Si j’avais eu plus de temps, j’aurais essayé de m’approprier davantage le tail du snake, mais Hugo l’a fait parfaitement donc pas de soucis ! »

Hugo :  » Pas si simple de gaper la queue du serpent, j’ai failli me faire mordre ! En fait, il faut un peu de temps pour parvenir à bien exploiter le snake, et ensuite tout s’aligne et c’est parfait. Il faut bien gérer sa vitesse, ses enchaînements pour que tout soit fluide. Pour moi qui aime bien rider les transitions, c’était le top ! 

GALERIE PHOTOS


Ilias Van Hoof – ONE day in Laax – Short Video Edit

Ilias Van Hoof – ONE day in Laax – Short Video Edit

ONE DAY IN LAAX
with Ilias Van Hoof

Voici quelques tricks bien posés du jeune rider Belge Ilias Van Hoof  lors de son passage sur le park de Laax en fin de saison.

Filming : Lorenzo Peeters
Supported by YES Snowboards

YES snowboards

YES snowboards

https://www.yesnowboard.com

 

Fondée en 2009 par DCP (David Carrier-Porcheron), Romain De Marchi, JP Solberg et Tadashi Fuse.

En savoir plus ici

______________

Ilias ride deux boards différentes dans sa vidéo, la YES. Basic UNINC RDM et la YES. UNINC greats

Natural Selection 2021

Natural Selection 2021

NST 2021

Natural Selection Tour

Robin Van Gyn & Mikkel Bang
remportent la finale
du Natural Selection Tour 2021

Mikkel Bang© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Travice Rice, Liam Griffin et Carter Westfall ont réussi un pari incroyable, organiser deux étapes qualificatives du Natural Selection à Jackson Hole et Baldface pour achever la tournée en Alaska dans les montagnes Tordrillo à une centaine de kilomètres au nord-ouest d’Anchorage. 

Liam Griffin, COO et co-fondateur du Natural Selection nous explique :
« Toute la saison a été une progression logique pour le backcountry freestyle. Nous avons commencé à Jackson avec un parcours super bien ficelé et des modules construits sur mesure. Ensuite, direction la Colombie-Britannique où les riders ont eu deux jours pour repérer les lieux et construire eux-mêmes les obstacles. Et enfin, nous terminons en Alaska où tout est à portée de vue et 100 % naturel. »

Carter Westfall, le CEO du Natural Selection relève quant à lui l’importance des partenaires de l’événement :
« Cet événement n’aurait jamais été possible sans le soutien de nos partenaires, avec en tête YETI, Bronco Sport, HempFusion et Backcountry. Merci aussi à Red Bull qui diffuse la compétition dans le monde entier. Par ailleurs, notre « Industry Alliance », qui regroupe plus de 15 marques bien établies telles que Union Binding Co, Oakley, Lib Tech et Burton, a apporté un soutien financier, mais aussi les ressources marketing nécessaires pour générer un tel engouement autour du NST. Nous apprécions vraiment le soutien de tous nos partenaires, car sans eux, cet événement n’aurait pu avoir lieu. »

Travice Rice exprime sa satisfaction : « Nous y sommes enfin. L’Alaska offre les plus belles options et les meilleures possibilités d’expression pour le backcountry freestyle. Ici, on place la barre à un niveau plus haut. Pour moi, c’était un rêve d’amener un tel événement jusqu’en Alaska. Et nous avons pu le concrétiser grâce au soutien de l’incroyable communauté des sports d’hiver d’Anchorage, Girdwood et au-delà. »

 

La progression des compétitions en trois étapes :

1 – Yeti Natural Selection
Lieu : Jackson Hole – Wyoming – USA
Date : 3-9 FÉVRIER 2021
CONCEPT : Freestyle Backcountry, modules construits sur mesure

Résultats hommes :
1er mark Mc Morris
2nd Ben Fergusson
3ème Mikkel Bang

Résultats femmes :
1ère Zoi Synnott
2nde Marion Hearty
3ème Hana Beaman

Anecdote : Marion et Victor De Le Rue ont voulu profiter de la fin de journée des qualifications pour rider le BC de Jackson Hole. En bons Français, ils sont passés sous les filets qui délimitent le domaine skiable, il se sont fait choppés par les Ski Patrols, et retirer leur forfait semaine qui devrait leur permettre de « profiter » de la station en attendant les épreuves finales le week-end suivant. Tous les riders de la compétition sont restés sur Jackson laissant nos deux gitans à l’abandon. Forcés de s’exiler dans une autre station pendant toute la semaine, ce n’est que le matin de la finale qu’ils ont été autorisés à reprendre leur ski pass pour accéder à la compétition. 

Marion termine seconde et se qualifie pour la finale en Alaska.

 

Replay Jackson Hole
https://www.redbull.com/fr-fr/live/natural-selection-tour-2021-jackson-hole-jour-un

 

2 – Bronco Natural Selection
Lieu : Baldface Valhalla – Colombie Britannique – Canada
Date : 21 MARS 2021
CONCEPT : Self construction des modules par les riders

Résultats Baldface Valhalla
1er Chris Rasman
1ère Robin Van Gin

Une épreuve assez proche des shooting que l’on peut faire en BC.
Les riders deux jours pour répéter leur ligne dans la face et construire leurs kickers par leur propre moyen.
C’est Chris Rasman et Robin Van Gyn qui auront le mieux préparer et ridé leur set up, s’offrant ainsi une place pour la finale pour Tordrillo Mountains.

Replay Baldface
https://www.redbull.com/fr-fr/live/natural-selection-tour-2021-baldface-canada 

3 – Tordrillo Mountain Lodge Natural Selection
Lieu : Jude Lake – Alaska – USA
Date : 16 AVRIL 2021
CONCEPT : 100% naturel

À noter : Marion Haerty, seconde à l’épreuve de Baldface n’a pas pu se rendre sur la finale à cause des restrictions de voyages imposées par la pandémie. Ce sera Hana Beaman, 3ème de l’épreuve qui s’envolera en Alaska pour remplacer Marion. Robin Van Gyn et Mikkel Bang remporte la finale d’ édition 2021 du Natural Selection Tour.

Replay Alaska
https://www.redbull.com/fr-fr/live/natural-selection-tour-2021-tordrillo-mountain-lodge

Replay Jackson Hole – Jour 2
https://www.redbull.com/fr-fr/live/natural-selection-tour-2021-jackson-hole-jour-2

Zoi Synnott© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Robin Van Gyn© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Mikkel Bang© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Ben Fergusson© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Ben Fergusson© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Ben Fergusson© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Chris Rasman© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Hana Beaman© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Mikkel Bang© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Robin Van Gyn© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

Les participants au Lodge© Dean Blotto Gray / NST / Red Bull Content Pool

COVI-QUOI ? Le Film

COVI-QUOI ? Le Film

COVI-QUOI ?
LE FILM
Covi-quoi, quoi c’est ?

C’est un projet vidéo créée cet hiver aux 2 Alpes sous l’impulsion de Mr Castex.

Oui, c’est bien notre « Prime Minister » qui est à l’origine de cette vidéo.

Soyons clairs, il n’a pas mis un centime dans la prod, il a juste insufflé une idée toute simple, celle que l’on pourrait se passer de remontées mécaniques pour cet hiver, juste pour voir si on est capable.

Les jeunes couillons bi-alpins ne l’ont pas pris au sérieux, résultat, Jean Castex un peu agacé et ne sachant pas où se trouvent les 2 Alpes a fermé toutes les remontées mécaniques de France et de Navarre, juste pour les emmerder, et nous aussi par la même occaz.

Pour le coup il avait une bonne raison, apparemment le virus, qui ne circule pas dans les trains ni les métros, serait très actif sur un télésiège ou un téléski, il était donc impératif d’interdire l’accès à ces transports en commun hautement contaminants.

D’ailleurs, assez étonnamment les remontées Suisses sont beaucoup plus safe. Après trois mois d’enquêtes sur le terrain nous avons découvert qu’elles seraient enduites de Tobleronne. Nous n’avons aucune preuve de l’efficacité de ce traitement, mais chaque fois que nous empruntions une remontée, une douce odeur de chocolat suisse nous accompagnait. Fascinants ces Suisses.

Mais revenons en France et notre super idée gouvernementale qui, il faut l’avouer, se révèle être à l’origine d’un nombre incalculable de projets, qu’ils soient sportifs, culturels, gastronomiques ou simplement inutiles mais créatifs.

C’est donc sous la contrainte d’une saison blanche alternée par des confinements que nos jeunes des 2 Alpes ont fini par produire assez de matière entre les couvres feux pour lancer cette vidéo.

Au programme : des journées pétées de neige, des rues désertées, des spots de street inédits ou réputés, de la bonne musique, quelques challenges, des tricks par dizaines et une bande de potes :
Oscar Ney, Lenny Oliver, Mehdi Soltane Dufour, Arthur Ney, Julien Savary, Baptiste Gaud, Kobe Clynckemaillie, Gustin Masson, Julien Nurdin.

Editing & Filming Kevin Marchal
Additional filmers Julien Nurdin & Kobe.

Alors, doit-on remercier Mr Castex pour la création de ce nouveau projet ?