Avoriaz ouvre une partie de ses remontées du 11 au 13 juin 2021

Avoriaz ouvre une partie de ses remontées du 11 au 13 juin 2021

Avoriaz ouvre une partie de ses remontées du 11 au 13 juin 2021

Du Vendredi 11 au Dimanche 13 Juin, Avoriaz ouvrira simultanément son domaine skiable ET son bikepark. Un évènement totalement inédit pour la station des Portes du Soleil.

6 pistes et 4 remontées mécaniques sont ouvertes depuis ce matin jusqu’ à dimanche : le téléphérique des Prodains et les télésièges du Stade, du Lac-Intrêts et du Fornet.

Côté snow, il y aura le choix entre les pistes d’Arare, la Bleue du Lac, le Snowpark d’Arare (en mode piste), la Tête aux Boeufs l’Aller-retour de Chavanette et la Bleue du Fornet.

Côté bikepark, les pistes du secteur de Super Morzine, Zore et Seraussaix ont fait l’objet d’une préparation minutieuse de la part de notre équipe depuis que la neige s’est retirée de ce versant ensoleillé. Soit 8 pistes, 3 télésièges et la télécabine de Super Morzine qui permettra la liaison avec le domaine du Pléney coté Morzine.

Cette ouverture intervient au terme d’une saison hivernale particulièrement difficile pour les stations de ski. Avoriaz souhaite, autravers de cet évènement « Ski & Bike », offrir à ses clients la possibilité de faire quelques derniers virages avant de se tourner pleinement vers ses activités estivales. 

Horaires d’ouverture

Domaine skiable : De 8h00 à 13h00 (de 7h30 à 15h pour le téléphérique des Prodains qui fera la liaison avec la vallée et le parking gratuit)

Bikepark : De 9h00 à 16h45

Forfaits
3 types de forfaits sont proposés :

Forfait Ski : En vente en ligne uniquement sur www.skipass-avoriaz.com
Tarif unique à 17.

Forfait Ski&Bike : En vente en ligne uniquement sur www.skipass-avoriaz.com

Tarifs équivalents aux forfaits VTT
– Adulte : 29€ en ligne / 30,50€ en caisse
– Enfant : 22€ en ligne / 23€ en caisse
– Jeune ou sénior : 26€ en ligne / 27€ en caisse

Forfait VTT : En vente en ligne et en caisse aux conditions habituelles

Accès et stationnement : Accès via Morzine par le Téléphérique des Prodains. Stationnement gratuit.

Hébergement et restauration : Liste des restaurants ouverts sur le domaine skiable et des hébergements disponibles : www.skipass-avoriaz.com/skibike

Ouverture du Domaine de Balme à  La Clusaz dimanche 23 et lundi 24 mai 2021

Ouverture du Domaine de Balme à La Clusaz dimanche 23 et lundi 24 mai 2021

Ouverture du domaine de Balme à la Clusaz le dimanche 23 mai 2021 !

Photo DR.

Le printemps est entamé depuis près d’un mois et pourtant l’hiver ne semble pas vouloir lui laisser place.

Les récentes chutes de neige en altitude permettent à certaines stations d’ouvrir les portes de leurs remontées à quelques chanceux.
Réactive et enneigée, la station Haut-Savoyarde de La Clusaz ouvrira le télécabine de Balme, le télésiège de Bergerie et le télésiège du col de Balme du dimanche 23 mai dès 8h pour les refermer le lendemain lundi 24 mai à 15h30.
La saison 2020-2021 durera donc deux jours dans les Aravis.
Inutile de vous précipiter sur le site internet de la station, les 1000 places disponibles chaque jour sont déjà toutes réservées par ceux qui possédaient un titre de transport rechargeable.
2000 veinards auront tout le domaine de Balme pour eux, autant dire qu’ils vont faire des jaloux.
Bravo et merci à tous ceux qui rendent le sourire aux passionnés que nous sommes.
Volcom fête ses 30 ans

Volcom fête ses 30 ans

Volcom Fête ses trente ans !

Une grande partie d’entre vous connaissent Volcom et son logo en forme de diamant retourné.
Emblématique et réputée de nos jours, la marque s’est développée de façon spectaculaire dès son lancement. 
30 ans après le succès ne faibli pas. 

C’est en mars 1991, pendant la première Guerre du Golf, que Richard Voolcott et Tucker Hall ont lancé une marque de fringues à destination du snowboard, skate et du surf, c’était d’ailleurs la première à unifier les trois segments dans son ADN.

Financée à hauteur de 5.000$ par le père de Richard, la marque est d’abord hébergée dans les chambres respectives des associés à Newport Beach et Huntington Beach avant de se développer et devenir la marque internationale et iconique des sports de glisse.

À l’origine les gars ne connaissaient rien à la fabrication de vêtements, mais leur créativité a très vite pallié aux lacunes de leurs débuts.

L’état d’esprit des fondateurs est celui de pratiquants passionnés et intègres, leurs valeurs se retrouvent dans le nom même de la marque, VOLCOM signifiant « Value Of Life COMmitee », traduisez Le comité de la valeur de la vie… ou quelque chose dans le genre.
Les slogans aussi en disent long sur la position de la marque, « Youth Against Establishment » puis « True to This », la marque reste fidèle à ses valeurs et son image depuis trois décennies.
OLIVIER GITTLER

Olivier Gittler à Charmousse – Photo David Tchag

Cinq saisons après sa création, Volcom développe des vestes de snowboard avec une approche simple, proposer des vêtements stylés et adaptés aux snowboarders.

Mais c’est à l’aube du millénaire que la première gamme complète de vêtements techniques plongera définitivement Volcom dans le cercle très fermé des « Technical Outerwear Brands » mondiales.

Dès lors, la marque ne cessera de monter en puissance jusqu’à nos jours et comptabilise 25 années d’évolution alternées par de nouvelles technologies, partenariats, créations de concepts et rachats.

Voici une liste des événements marquants de Volcom Outerwear :
1996 : Première « Winter Coats » (veste uniquement)
2000 : Première ligne complète de vêtements techniques
2002 : Première ligne de chaussettes
2003 : Concept Zip Tech – fermeture éclaire entre la veste et le pant
2004 : Dépot de brevet « Zip Tech »
2006 : Partenariat avec GoreTex™
2008 : Collection Femme « B4BC »
2009 : Système de protection thermique « Thermal Defense System »
2011 : Collection Baldface Lodge et Face-Tech
2015 : Collection Pat Moore
2016 : Collection Bryan Iguchi
2019 : Collection Arthur Longo

 

Parallèlement Volcom s’est investi dans les événements de snowboard, le PBRJ (Peanut Butter & Rail Jam), le Banked Slalom à Kitzsteinhorn et plus récemment le Spot to Spot à Avoriaz ont marqué les esprits par leur convivialité. (NLDR : La prochaine édition de Spot to Spot aura lieu fin janvier ou début février 2022, en partenariat avec Act Snowboarding).

 

Et puis il y a le team, ou plus exactement les teams riders, des pointures dans chaque discipline.
Le team Snowboard est quant à lui composé de légendes vivantes, voyez plutôt : Bryan Iguchi, Jamie Lynn, Terje Haakonsen, Pat Moore, Arthur Longo, Markus Kleveland, Markus Keller, Torgeir Bergem, Desiree Melancon, mais aussi de Reid Smith, Mike Rave, Scott Blum, Benny Liam et tous les riders nationaux ou ambassadeurs.
Certains d’entre eux sont supportés par la marque depuis leur début, c’est aussi cette facette que l’on retrouve dans le slogan « True To This ».

Une fidélité réciproque entre Volcom et ses athlètes qui mérite d’être soulignée, applaudit, en tout cas respectée pour ce qu’elle représente.

Joyeux anniversaire Volcom !

Ilias Van Hoof – ONE day in Laax – Short Video Edit

Ilias Van Hoof – ONE day in Laax – Short Video Edit

ONE DAY IN LAAX
with Ilias Van Hoof

Voici quelques tricks bien posés du jeune rider Belge Ilias Van Hoof  lors de son passage sur le park de Laax en fin de saison.

Filming : Lorenzo Peeters
Supported by YES Snowboards

YES snowboards

YES snowboards

https://www.yesnowboard.com

 

Fondée en 2009 par DCP (David Carrier-Porcheron), Romain De Marchi, JP Solberg et Tadashi Fuse.

En savoir plus ici

______________

Ilias ride deux boards différentes dans sa vidéo, la YES. Basic UNINC RDM et la YES. UNINC greats

« C’est du carving Monsieur le Juge, je vous l’assure »

« C’est du carving Monsieur le Juge, je vous l’assure »

« Je soutiens une version différente Monsieur le Juge, écoutez-moi.

Il y a une sensation assez bizarre que j’ai toujours aimée, recherchée, écoutée.

Mais je ne l’ai pas beaucoup exprimé parce que ça n’a jamais été dans l’air du temps. ça a même toujours paru contradictoire.

Cette sensation, c’est le CARVING EN POUDREUSE.

Vous voyez, ça ne va pas ensemble maintenant que je le dis !

Mais je crois bien que c’est vraiment du carving quand on essaie de ne pas se servir de la poudreuse pour se freiner sur le talon, quand au contraire ça rentre sur le fil comme une aiguille dans la laine et que l’appui devient ferme sous la carre, juste dosé pour que ça ne s’enfonce pas trop sur la tranche et quand ça mord bien, pousser, pousser bien à plat pour que ça accélère autant que possible et que la courbe soit le plus bouclée possible, à la limite de revenir à la contre-pente, et là ça relance, ça fait un rebond pour la bascule de tout le corps dans le virage suivant.
Ce qui me fait dire que c’est du carving, c’est la prise de conscience de la même notion en ce moment dans le surf. Oui, la vague est dans sa révolution des aerials, mais on y découvre aussi le mot carving et c’est récent. Pourquoi ? Parce que pour voler, il faut d’abord décoller. Et pour décoller, il faut une trajectoire contre l’onde, juste dosée pour que ça ne s’enfonce pas trop sur la tranche et quand ça mord bien, pousser, pousser bien à plat pour que ça accélère autant que possible et que la courbe soit le plus bouclée possible, revenir à la contre-pente, et là ça relance, ça fait un rebond… Vous avez vu, j’ai fait exprès de redire la même chose que plus haut pour le snowboard et que eux ils appellent du carving.

Ce qui change donc aujourd’hui c’est que des amis peuvent me comprendre quand je dis carver la poudre.

Moi, c’est vrai plaisir.

De l’utilité du swallow long tail.

De la recherche d’une perfection en powsurf.

Carver la poudre.

Je maintiens ma version Monsieur le Juge.« .

Denis BERTRAND

 

Burton & Shinola créent un coffret cadeau édition limitée en mémoire de Jake Burton

Burton & Shinola créent un coffret cadeau édition limitée en mémoire de Jake Burton

Burton x Schinola

Coffret édition limitée

en mémoire de jake burton

Burton et Shinola sont heureux de dévoiler le coffret cadeau Jake Burton Carpenter Shinola : un hommage intemporel à la mémoire de Jake, fondateur de Burton Snowboards et largement considéré comme le parrain du snowboard. Créé en collaboration avec de nombreux amis proches et membres de sa famille, ce coffret cadeau est composé d’articles uniques en rapport avec Jake, notamment une montre Shinola Duck personnalisée en son honneur, une réplique de la première board de la production Burton, et un magnifique livre illustré de nombreuses photos et histoires recueillies auprès de ses proches : famille, amis et photographes de classe mondiale. Cet ensemble cadeau commémoratif sera disponible dans le monde entier à partir du 29 avril, date de l’anniversaire de Jake, sur les sites Burton.com,  Shinola.com Burton et Shinola sélectionnées. 

« Après avoir perdu Jake des suites d’un cancer il y a un peu plus d’un an, un petit groupe de personnes, constitué de sa famille et de ses proches amis, ont mis tout leur cœur dans la création de ce coffret cadeau, comme un hommage à la mémoire de mon mari » confiait Donna Carpenter, propriétaire de Burton. « Tout a commencé lors d’une discussion entre mon plus jeune fils Timi et le créateur de Shinola et très proche ami de Jake, Tom Kartsotis, et l’idée de dédier une montre de la série Shinola Great Americans à Jake. À partir de là, l’inspiration autour de ce projet a rapidement pris de l’ampleur. Nous étions encore tous plongés dans le deuil, et travailler ensemble sur ce projet fut pour nous cathartique et nous a aidé à rester tous unis autour de Jake. Le résultat final est le reflet fidèle de la passion, de l’esprit créatif, et de l’amour de la vie qui animait Jake ».

Chaque article de ce coffret cadeau illustre la passion de Jake pour l’innovation, les beaux objets et l’obsession du détail. La pièce maîtresse du coffret est bien entendu la montre Shinola x Burton JBC Duck. Fabriquée en acier inoxydable et en verre saphir très épais, cette montre est à l’épreuve de l’aventure et rend parfaitement hommage à Jake, lui qui su utiliser son temps utilement, à faire ce qu’il aimait. Gravée au dos de la montre, une image de Jake ridant la Burton Backhill, première planche de la production Burton commercialisée, et surnommée BB1. Pour les passionnés du snowboard et de son histoire, le coffret comprend aussi une réplique du premier snowboard Burton Backhill que Jake ride sur l’image gravée au dos de la montre. Le coffret inclut aussi un grand livre illustré de très belle facture, appelé 13: The Story of Jake Burton Carpenter et qui lève le rideau sur l’histoire de la vie de Jake, qui l’a amené au sommet – des débuts chaotiques jusqu’aux derniers jours sur la neige. Le livre tout comme la montre sont  présentés dans un écrin de cuir isotherme qui se transforme en glacière, concept inspiré par l’idée de Jake d’emballer les boots de snowboard dans des sacs isothermes réutilisables plutôt que dans des boîtes en carton. 

Disponible en quantités très limitées sur Burton.com, Shinola.com et dans les boutiques Burton et Shinola sélectionnées à travers le monde. Le coffret cadeau est vendu au prix de €1200. Pour plus d’histoires sur le coffret cadeau Jake Burton Carpenter Shinola, rendez-vous sur Burton.com.

PAG x UNO Club – La véritable histoire d’une Collab improbable

PAG x UNO Club – La véritable histoire d’une Collab improbable

PAG x UNO 

la véritable histoire d’une collab improbable

© Tom Granier

© Tom Granier

Nous sommes passés à côté d’une info importante cet hiver, une collaboration aussi inédite qu’improbable à vu le jour en début de saison entre PAG la marque française de neckwear et le jeu de carte UNO.

De prime abord le lien entre les deux entités n’est pas évident, d’ailleurs il n’y en a aucun.

Le seul point commun entre ces deux marques, c’est Victor Daviet, oui encore lui.

 

Le même qui prétexte être acteur pour se rendre sur un tournage en Suisse s’avère être aussi addict aux jeux de société, comme quoi on peut être talentueux et avoir des déviances.

 

Le souci de notre animal c’est que rien ne peut se faire sans que le jeu le décide.

Par exemple, vous êtes en trip (voyage qui pue des pieds dès le premier jour) avec cinq potes riders, Il est 19h30, vous proposez de faire à bouffer pour tout le monde, ben non, il faudra que le UNO décide qui va faire à manger.

 

Première partie avant de manger. Le perdant prépare le repas.
Qui va laver la vaisselle ? OK, seconde partie.
Qui va prendre sa douche en premier ? Troisième partie.
Qui va la prendre en dernier ? Quatrième partie.
Qui va boire le verre de genépi « Maison Daviet » ? Cinquième partie, cool j’ai perdu.

Qui prépare le petit-déjeuner (pour tout le monde) ? Sixième et dernière partie de la journée.

 

Au lever, vous pensez que tout est réglé, votre petit déjeuner est joliment présenté sur la table, les autres joueurs immergent tranquillement de leur nuit quand arrive le moment d’aller aux chiottes… si, oui, là aussi… Première partie de la journée à 8:00 du mat, le cigare au bout des lèvres, le sourire crispé et priant pour ne pas finir dernier.

 

En fait, tout est prétexte
à sortir les cartes de leur étui.

Comme tout bon joueur assidu Victor ne perd jamais, ou très rarement, du coup il fout rien en trip, il « délègue » toutes les tâches aux perdants.

Une vraie tactique pour ceux qui n’aiment pas faire le ménage. 

 

À force de faire le coup à tous les riders, plus personne ne veut le suivre sur ses projets ou trips, à moins que ce soit pour ses ronflements.

 

Peu importe, quand on devient joueur de UNO aussi performant, on fini par se faire remarquer.

Mais là non. 

 

Victor n’est pas à la recherche d’un titre, il veut simplement jouer, que ce soit pour régler un problème ou décider quoi faire, l’objectif, la motivation du jeu est là, pas dans une compétition contre le monde entier.

 

Il est donc resté sous les radars de la Fédération Internationale des Joueurs de Uno, la FIJU pour les intimes, aucune reconnaissance professionnelle, pas de sponsoring, rien.

 

Mais notre annécien est malinois, il a trouvé une ruse pour entamer un rapprochement entre sa marque de cache-cou PAG et la marque aux trois initiales (oui je sais, ce ne sont pas des initiales).

Une collaboration est née avec une ligne de cagoule logotypée aux couleurs du jeu de carte.

 

Il y a donc une véritable histoire derrière cette collaboration : un comportement compulsif et une aversion pour les tâches ménagères.

© Tom Granier

Alerte Spoiler ! 

La collaboration PAG x UNO est reconduite, de nouveaux designs seront bientôt disponibles.

 

Retrouvez la collection complète ici.

 

NB, PAG est dirigée par Paul Obermosser, ami d’enfance de Victor et passionné de mode, le jeune lyonnais d’adoption se consacre corps et âme au développement de la marque. Épaulé par la créatrice de mode Louise Porche, les designs et les matières utilisées sont très pointus.

 

Pour la prochaine saison, l’équipe ne va pas en rester là, une orientation « Underwear » est dans les tuyaux.

 

Affaire à suivre.

DVD Videos – Volume III – HIT AND RUN

DVD Videos – Volume III – HIT AND RUN

Daviet Victor Digital Videos

EP III – Champéry & Nax – Suisse – Mars 2021

DVD Videos – Épisode III – HIT AND RUN

 

Victor nous délivre son troisième épisode de DVD videos (Daviet Victor Digital) HIT AND RUN.

Bon, on va être franc avec vous, on soupçonne fortement Victor d’avoir pris le tournage de ce troisième volume de DVD comme excuse pour aller rider en Suisse, là où les remontées sont ouvertes.

Mais à la frontière il faut pouvoir justifier d’une raison valable pour pénétrer dans la ZAL (comprenez la Zone Alpine Libre aka la Suisse)

Une attestation de la Fédération de Ski ouvre les portes aux licenciés, mais pour les riders pros qui ne font plus ou pas de compétition, les choses ne sont pas si simples à expliquer si l’on se fait contrôler à la frontera. 

Il semblerait que le plus efficace soit de se rédiger un « Ordre de Mission » pour justifier de son déplacement chez nos voisins, encore faut-il que la justification soit simple à comprendre pour ne pas brouiller l’esprit d’un douanier suspicieux, sinon il faut se préparer à passer quelques heures sur place, voir faire demi-tour.

Lors de notre enquête, nous nous sommes procurés un enregistrement vocal lors du passage de Victor à la frontière franco-suisse. 

Ce filou prétexte devoir se rendre sur le tournage d’un film.

 

Douanier Suisse – « Bonjour Monsieur, où allez-vous ? »

Victor – « Bonjour Mr le Douanier, je viens en Suisse pour tourner un film, je suis athlète professionnel, voici mon « ordre de mission »

Victor lui tend une feuille pliée en quatre sur laquelle sont inscrites les rasions de son déplacement dans le Vallais.

– « Voyons voir ça, Victor Daviète… Champéry… pour un tournage… en snowboard… mais vous êtes acteur ou compétiteur ? » 

– « Heu… non, je ne fais pas de compétition, je suis juste snowboarder professionnel…»

Voyant le militaire s’interroger sur la différence entre un compétiteur et un rider pro, Victor se reprend et rajoute – « …enfin si… j’ai participé dernièrement à une compétition en France et j’ai fait un podium ! » 

– « Une compétition en France, pas possible ! Les remontées sont fermées… Vous n’êtes pas clair dans vos explications Mr Daviète. » 

Avec une pointe d’arrogance, victor baisse les lunettes de soleil sur son ney, regarde fixement le douanier et sans cligner des yeux lui balance « On dit Daviet, avec i.e.t. à la fin, ça se prononce comme douanier, poulailler, fumier… » 

« …Ou comme « garez-vous sur le côté ! »  

– « Oui c’est à peu près ça, mais avec IET à la fin »

 

Nous ne dévoilerons pas la suite des échanges, certaines choses douloureuses doivent restées intimes et sont sans intérêt dans un média de snowboard.

L’important pour Vic, (c’est ainsi que le surnomme le douanier maintenant) est d’accéder aux remontées suisses. La façon d’y arriver est accessoire.

Le voilà donc autorisé à pénétrer dans le pays de cocagne, juste après le passage d’une petite dépression de trois jours qui venait de déposer 70 cm de fraîche. 

Rejoint par Mathieu Crépel qui était dans le coin pour un autre tournage, ils ont simplement abandonné leurs plans initiaux pour rider tout ce qui leur passait devant le nez, le plus souvent possible, le plus vite possible, à l’instinct. 

 

En conséquence, le DVD Volume III est un condensé des journées de pow, mais surtout et avant tout une belle excuse pour pénétrer en Zone Alpine Libre.

 

Victor DAVIET

Victor DAVIET

France

http://victordaviet.com

D : 1990 – 176 cm – 68 kg

LOCATION : ANNECY, FRANCE

SPORT : SNOWBOARD FREESTYLE

SPECIALITIES : BACKCOUNTRY / FREERIDE / PARK / JIB

STANCE : REGULAR